TERRA LINGUA

Création 2019

©Les Souffleurs commandos poétiques


Avec Terra Lingua, création en espace public ouvert, les Souffleurs commandos poétiques célébreront le génie formidable de l’homme qui invente son propre monde en le parlant et en l’écrivant.

Une langue ne sert pas seulement à parler, elle sert à penser le monde… En le parlant. La mise en mouvement de cette puissance de l’être humain est l’ambition de Terra Lingua.

Les Souffleurs tordront poétiquement et joyeusement le cou à l’idée que l’incroyable bouquet de nos langues serait la conséquence d’une punition divine de l’orgueil démesuré de l’homme.
Le chemin de l’être humain, du silence à la parole, puis de la parole à l’écriture, le voilà,le véritable monument, la tour véritable.
Les Souffleurs reconstruiront métaphoriquement le mythe de Babel en déplaçant les enjeux. L’escalier sans fin qu’ils édifient représente le travail de l’homme vers sa propre parole.
Parole prise, la déconstruction silencieuse et chorégraphiée de la tour à peine érigée représentera le cheminement de la parole vers sa forme fixe, l’écriture, qui s’envolera en une tornade jubilatoire célébrant les 8 000 langues parlées sur la terre.
Dans ces temps de grandes incertitudes, et de repli identitaire, il est vital de réaffirmer que les incroyables vitalité et diversité des pensées du monde à travers nos langues sont une chance inouïe pour tous.
Perdre, ignorer ou mépriser une langue est aussi grave que de perdre définitivement un réservoir de molécules potentiellement utiles à l’humanité en matière de santé quand des espèces botaniques disparaissent à jamais de la surface de la terre.

Olivier Comte pour Les Souffleurs commandos poétiques

dramaturgie

Alors voilà ! Dans Terra Lingua, au commencement était : le silence.

L’Homme est debout, déjà, mais ne parle pas.
Du ciel descend un micro, un instrument fait pour prendre la parole. Un micro attire, c’est indéniable. Les hommes se livreront alors une compétition féroce, un combat pour exercer en premier le pouvoir de la parole.
Comme dans tout combat, il y a un vainqueur.
Mais le micro refuse la main : il dispense des décharges électriques si on le touche. La seule façon de se faire entendre est d’approcher délicatement la bouche et de parler sans même l’effleurer.

Le micro refuse plusieurs fois la parole à l’Homme en remontant à une distance qui ne le décourage pas, mais l’oblige à trouver des solutions.

Les hommes construiront une tour en métal creux, extrêmement sonore, à la poursuite de la parole qui se dérobe. Acquérir la parole est une bataille.

Dès qu’ils l’auront obtenue, ils ne la lâcheront plus et s’aventureront dans le grand monologue de la langue, tandis que le micro entamera une inexorable descente.

Les hommes déconstruiront alors la tour au fur et à mesure de la descente du micro,

en continuant à faire vivre ce monologue à son sommet.

 

Nous sommes dans le chantier de paroles de Terra Lingua.

 

 


Télécharger
Terra Lingua (création 2019) Les Souffleurs commandos poétiques - dossier artistique
Pour plus d'informations : télécharger le dossier artistique
contact@les-souffleurs.fr / 01 40 11 35 79
2018-11-03 - Dossier artistique - Terra
Document Adobe Acrobat 921.5 KB