Trésor d'ASEA : Retrouvailles #2

Petit endroit du privilège pour l'association ASEA - Aubervilliers (93) © Les Souffleurs commandos poétiques

 

Souviens-toi, allonge ta main

fais-en le plateau qui soutient la plaine

prends-toi toi-même dans ta main

prends l’horizon

et souviens-toi

toujours

de l’immensité de ta main

 

 

Valérie Catherine Richez

 

0 commentaires

Cueillettes et manufactures clandestines à l'Embarcadère d'Aubervilliers

Journée internationale des langues maternelles - Aubervilliers (93) © Les Souffleurs commandos poétiques

Faire coutume.

Le Trésor infuse ses principes actifs dans le cycle des rendez-vous majeurs de la vie associative d'Aubervilliers.

Le Samedi 18 février 2017, journée internationale des langues maternelles.

Dans le chaudron de l'Embarcadère, une foule de langues et de voix se côtoient. 

 

Les Souffleurs et Amis du Trésor recueillent les dons poétiques, de nouvelles langues entrent dans le corpus précieux du Trésor.

Dans le même temps, un commando clandestin glisse de petites enveloppes dans les poches des visiteurs, fragments précieusement confectionnés, morceaux choisis du Grand dépôt poétique...

 

Dans le cadre de la Folle Tentative, résidence permanente à Aubervilliers (93).
en savoir plus sur le Trésor municipal d'Aubervilliers.

 

0 commentaires

Cueillettes d'automne - Fête de quartier Vallès-La Frette

Photos : Karima Kara Ali


 

Étiquetage du Trésor poétique au cœur du quartier Vallès-La Frette, un samedi d'octobre.

Les bras des habitants pour brandir ces écritures.

Et de nouvelles rencontre, dans l'intimité des souvenirs et des langues maternelles de chacun.

 

Je dirai tout peut changer quand on mange ensemble

ensemble

Tout tout tout peut changer

Tout tout tout peut changer

Tout peut changer quand on danse ensemble

Danse ensemble

 

Mireille Diabanza (République démocratique du Congo)

Trésor poétique d'Aubervilliers – texte 0326

 

Déposé en lingala par Mireille Diabanza le 21 février 2015

 

0 commentaires

Petit glossaire à l'usage des Amis du Trésor #1

 

Manufactures d'automne avec l'ASEA,

récolter les mots,

les fiancer dans un petit glossaire des mots du Trésor,

dessiner la richesse des langues...

 

 

0 commentaires

Quatrième versement officiel dans le Grand Livre du Trésor poétique

© Les Souffleurs commandos poétiques

 

Je dirai tout peut changer quand on mange ensemble
ensemble
Tout tout tout peut changer
Tout tout tout peut changer
Tout peut changer quand on danse ensemble
Danse ensemble

 

Mireille Diabanza (RD Congo)
Trésor poétique d'Aubervilliers – texte 0326
Déposé en lingala par Mireille Diabanza le 21 février 2015

 

 

0 commentaires

Fragments de Trésor


Extraits du Trésor poétique municipal mondial d'Aubervilliers - Archives municipales d'Aubervilliers (93)

 

Petits trésors à découvrir et à saisir, un peu partout dans la ville.

Poésie et origami...

 

0 commentaires

Escale pour des cueillettes dans le quartier Émile Dubois, avec le chantier ouvert d'Approche.s


Cueillettes de Trésors poétiques - 09 et 10 juin 2016 - Chantier ouvert organisé par l'atelier d'urbanisme Approche.s - Aubervilliers (93)

 

Le Trésor poétique voyage dans Aubervilliers.

Les 09 et 10 juin, en escale dans le quartier Émile Dubois, échanges, rencontres et nouvelles cueillettes de dépôts pour le versement 2016, avec l'atelier d'urbanisme Approche.s et les Services civiques d'Unis-cité...

 

 

0 commentaires

Jardin de littérature et Levées d'écritures vagabondes, le Trésor dans la Fête de la ville...


Samedi 4 juin 2016 - Fête de la ville et des associations - Aubervilliers (93)

 

Sur l'océan de la lumière, mon bien-aimé, le papillon ouvre son aile.

La crête des vagues de lumière brille de lys et de jasmin. (…)

Une jubilation s'étend de feuille en feuille, ô mon amour !

Une aise sans mesure.

Le fleuve du ciel a noyé ses rives ; tout le flot de joie est dehors.

 

Rabindranath Tagore (Bangladesh)

Trésor poétique d'Aubervilliers – texte n° 0098

Déposé en bengali par Rosy Mondal le 14 septembre 2013

 

0 commentaires

Graphies du trésor #2


Manufacture de conception de panneaux poétiques  - Trésor poétique municipal mondial d'Aubervilliers - 30 mai 2016 (Photos : Anca Morosan)

 

0 commentaires

Le Trésor aux oreilles de l'EHPAD Constance Mazier


Vendredi 27 mai 2016 - Maison de retraite Constance Mazier - Aubervilliers (93)

 

Écoutes ludiques des chansons du Trésor poétique, transmissions des voix d'Aubervilliers.

Puis cueillettes, partages, applaudissements...

 

Avec Anouk, Tata, Osborn et Sabah,

quatre jeunes en Service civique avec Unis-cité et aux côtés des Souffleurs pour faire vivre le Trésor dans la ville, à la rencontre de ses habitants.

 

0 commentaires

Graphies du Trésor #1


Manufacture de conception de panneaux poétiques  - Trésor poétique municipal mondial d'Aubervilliers - 26 mai 2016 © Les Souffleurs commandos poétiques

 

Et bientôt...

Levées d'écritures vagabondes lors de la fête de la ville et des associations d'Aubervilliers (samedi 4 juin 2016)...

 

0 commentaires

Réunion des Amis du Trésor #1

Les Amis du Trésor - 20 mai 2016 © Les Souffleurs commandos poétiques


 

Premier remue-méninges...

Rêver ensemble la danse du Trésor poétique municipal à travers Aubervilliers...

 

0 commentaires

Origami pour des fragments de Trésor


Manufacture de façonnage de petits fragments du Trésor - 19 mai 2016 © Les Souffleurs commandos poétiques

 

Ma bien-aimée
Fatima, rose épanouie
Aux belles pommettes
Les lèvres douces comme le raisin sucré
Je lui souhaite de dormir sur des matelas
C’est un augure de bonheur
Son haleine fleure bon la girofle
Ô mon dieu
Toi qui as les solutions
Donne-nous les clés
Et mets-nous en poche une savonnette (parfumée) !

 

Mohand Si (Kabylie)
Trésor poétique d’Aubervilliers – texte n° 0075
Déposé en kabyle par Azzedine Ameziane le 26 juin 2013

 

 

0 commentaires

Manufactures à l'ASEA... Mot à mot dans le Trésor #2


Manufacture de traduction "mot à mot" à la Maison des pratiques de santé et de bien-être - 09 mai 2016 © Les Souffleurs commandos poétiques

 

Quand votre langue maternelle n'est pas respectée, c'est comme si on vous étranglait.

Phrase déposée en tamoul par Mohanatas NADARAJAH

 

0 commentaires

Avec l'ASEA, visiter les archives municipales d'Aubervilliers... #2


Manufacture de traduction "mot à mot" aux archives municipales - 28 avril 2016 © Les Souffleurs commandos poétiques

 

 

0 commentaires

Avec l'ASEA, visiter les archives municipales d'Aubervilliers... #1


Manufacture de traduction "mot à mot" aux archives municipales - 25 avril 2016 © Les Souffleurs commandos poétiques

 

... et feuilleter le trésor dans son écrin, plonger les mains dans le sable, secouer le tamis, trouver les pépites déposées en d'autres temps, par d'autres habitants d'Aubervilliers.

 

Épervier frère suspendu
Celui qui te fait du mal
Si tu peux, fais-lui du bien
Arrivera l'adversité
Son cœur se rappellera de toi…

 

Grand-mère de Malek (Kabylie)
Trésor poétique d'Aubervilliers – texte n° 0023
Déposé en kabyle par Zahra Amiar le 24 février 2013

 

 

0 commentaires

Manufactures à l'ASEA... Mot à mot dans le Trésor #1


Manufacture de traduction "mot à mot" - Association Solidarité Emploi d'Aubervilliers - 04 et 07 avril 2016 © Les Souffleurs commandos poétiques

 

« Andréa a expliqué les mots d'un proverbe. Après nous avons pris un petit texte en tamoul et nous l'avons traduit en turc, en comorien et en français... »

Crina Moisa (Groupe Vallès)

 

« Pour moi c'était très intéressant, j'ai demandé pourquoi ils ont choisi la couleur noire et pourquoi ils ont choisi un parapluie... »

Tamar Kerdzevadze (Groupe Marcreux 1)

 

0 commentaires

Avec l'ASEA, à Aubervilliers... Petit endroit du privilège #2


Rencontre avec l'ASEA -  Commando poétique de bienvenue - Jeudi 31 mars 2016 © Les Souffleurs commandos poétiques

 

0 commentaires

Avec l'ASEA, à Aubervilliers... Petit endroit du privilège #1


Rencontre avec l'ASEA -  Commando poétique de bienvenue - Lundi 21 mars 2016 © Les Souffleurs commandos poétiques

 

0 commentaires

Journée internationale des langues maternelles 2016


Journée internationale des langues maternelles à l'Embarcadère - Aubervilliers 2016  © Les Souffleurs commandos poétiques

 

Unissons-nous, unissons-nous

Nous, nous avons tous tété la même mère.

 

Proverbe (Guinée-Bissau)

Trésor poétique d’Aubervilliers – Texte n° 0336

Déposé en créole par Amadu Embalo le 2 avril 2015 – Traduit par le déposant

 

 

0 commentaires

Envol du Trésor

Envol du Trésor poétique municipal mondial d'Aubervilliers - Semaine de la Solidarité Internationale

Samedi 21 novembre 2015 © Les Souffleurs commandos poétiques


Di tejṛa ad-kkseḍ ifer

Deg ifer nni at aruḍ asfru

Ar’ayawi waḍu

ɣer tmura ar’at-iɣren

s-lfeṛḥ ameqqran


De l'arbre tu arraches une feuille

Sur la feuille tu écris un poème

Que le vent d'automne

transportera dans tous les pays qui se feront

Un plaisir de le lire.


Tahar Astit (Algérie)

Texte écrit en kabyle pour l'occasion et déposé au Trésor poétique municipal mondial d'Aubervilliers le 21 novembre 2015.



0 commentaires

« Mot à mot »


Manufacture de traduction "mot à mot" - Association Solidarité Emploi d'Aubervilliers - Jeudi 12 novembre 2015 © Les Souffleurs commandos poétiques



Veille près de nous un petit dictionnaire des synonymes, et quand nous approchons le sens, mais pas tout à fait encore, on l'ouvre...

De la main, le mot qu'on cherche...

Des mains, les mots s'envolent...

Des mains, les mots qu'on garde...

Temps suspendu, que l'on tient entre ses doigts...

Les mains, comme des ailes repliées...

Sur un Sésame secret...

Soudain tout s'éclaire...

Et le mot venu a desserré la main...

 

 

Lire la suite 0 commentaires

Les Mots de l'OMJA #2


Manufacture de création poétique avec l'OMJA - Hangar des Souffleurs commandos poétiques

Vendredi 06 novembre 2015 © Les Souffleurs commandos poétiques


"Je volais vers l'aventure extraordinaire avec mes ailes"  (Franck)



0 commentaires

Souffles à l'oreille du GRETA

Surprise poétique pour le GRETA d'Aubervilliers - Hangar des Souffleurs

Jeudi 5 novembre 2015  © Les Souffleurs commandos poétiques



"Pense à ta pensée.

Plonges-y ! Regarde : il n’y a que ton souffle.

Rien d’autre ne t’appartient, si tu écoutes bien…

Cette onde fluide, infinie et puissante qui sans cesse se murmure les choses, fait éclore le monde…"


Valérie Catherine Richez



0 commentaires

Les Mots de l'OMJA #1


Manufacture de création poétique avec l'OMJA - Hangar des Souffleurs commandos poétiques

Vendredi 23 octobre 2015 © Les Souffleurs commandos poétiques


"Je veux être ailleurs chez moi" (Ghoufrane)



0 commentaires

TRÉSOR DU PATRIMOINE

Versement du Trésor poétique municipal mondial d'Aubervilliers - Journées européennes du patrimoine

Dimanche 20 septembre 2015 © Les Souffleurs commandos poétiques


"Toute sa prière sera exaucée

à qui a le culte de l'humanité.

Oh, qui a le culte de l'humanité".

 

Fakir LALON (Bangladesh)

Trésor poétique d'Aubervilliers - Texte n° 0330

Déposé en bangla par Sanjida Sultana le 21 février 2015



0 commentaires

Scribes du Trésor


Préparation du Versement du Trésor poétique municipal mondial d'Aubervilliers

Mercredi 16 septembre 2015 © Les Souffleurs commandos poétiques


Prête-moi ta plume.

Pour préparer ensemble la cérémonie de Versement dans le Grand Livre du Trésor poétique municipal mondial d'Aubervilliers.

 

 

0 commentaires

NOUVELLE DANSE DU TRÉSOR

Samedi 13 juin 2015 - Levées d'écritures vagabondes - Fête de la ville et des associations - Aubervilliers (93)


Journée de collecte de paroles poétiques dormantes dans la mémoire des habitants, avant l'ouverture du bal. 

 

Alors, Le square Stalingrad d'Aubervilliers se fait piste de danse, pour une nouvelle valse d'écritures dans la ville.

 

Aubervilliers brandit son trésor poétique à bout de bras.

 

 

Écriteaux poétiques confectionnés à partir d'extraits du Trésor poétique municipal mondial, conservé aux archives municipales d'Aubervilliers.




0 commentaires

Journée Internationale des Langues maternelles 2015


Journée internationale des langues maternelles au théâtre de la Commune d'Aubervilliers

Samedi 21 février 2015 © Les Souffleurs commandos poétiques


Vestibule poétique pour une table ronde.

Cueillettes de nouveaux trésors pour le Trésor poétique municipal mondial d'Aubervilliers.



0 commentaires

« IL Y AVAIT CE SAMEDI […] » [AUBERVILLIERS]

Retour sur la journée de « Versement au Trésor poétique » du 20 septembre 2014, lors de laquelle sont entrés officiellement aux archives municipales plus de 200 textes recueillis pendant l’année écoulée auprès des habitants d’Aubervilliers, dans plus de 50 langues différentes. 

par Christophe Bonzom, pour Les Souffleurs commandos poétiques

 

 

« Il y avait ce samedi une grande sérénité. Un bien-être émanait de notre hangar. Des gens, du public, il y en a eu à partir de 10h et jusque tard, en flux continu, qui arrivaient par petits groupes, souvent en famille, entre amis. Une grande bienveillance régnait de partout : à l'entrée, devant le podium des scribes, plus loin vers la table de versement des nouveaux poèmes récoltés, dans Jeanine – notre caravane –, depuis laquelle nous parvenaient, à intervalles réguliers, des enregistrements de chants en bangla, arabe ou soninké…, devant les multiples panneaux “d’écritures aux tableaux noirs” et jusqu'à la buvette, où thé, café et jus de fruits étaient offerts. Nous avons eu, je crois, quelque trente-cinq nouveaux dépôts, et une écriture continue des scribes de 10h à 18h (je ne sais pas à combien de textes cela correspond, mais je dirais, à la lunette, une bonne brouette), qui se sont relayés pour coucher à l'encre indélébile les originaux du grand trésor poétique constitué pour l'occasion des deux tomes du Grand Livre*. (* Le livre du Trésor poétique municipal d’Aubervilliers.)

 

Plusieurs textes ont été portés par le chant, en langue originale, par les déposants; c'était très émouvant. Notamment lorsqu'une dame d’origine yougoslave nous a chanté une chanson – qu'elle avait au préalable déposée et qu'elle venait d'écrire dans le Grand Livre – que lui chantait sa mère lorsqu'elle était enfant, mais dont elle n'avait jamais su la traduction; restaient dans sa mémoire seulement les mots, la musique des mots et le chant. Perdue la langue, perdu le sens, perdue cette part d'enfance. Aussi a-t-elle fondu en larmes lorsqu'elle a entendu, portée par une Souffleuse, la traduction française de cette chanson, qui a enfin éclairé son souvenir grâce au sens retrouvé. Une histoire d'amour entre une fille et un tzigane. Qu'il était beau ce moment! Qu'il justifiait à lui seul l'immense travail entrepris.  

Nous avons eu aussi la visite du maire de Beit Jala, qui a rendu un bel hommage aux Souffleurs. Nous lui avons offert, en signe d'amitié, le petit panneau confié par Olivier Comte, petit panneau rescapé des Levées d'écritures de Beit Jala, organisées avec la complicité des Souffleurs l’année précédente. Il y a eu un bel échange ensuite entre un poète tunisien venu écrire son poème dans le Grand Livre, le portant à voix haute en arabe devant le maire de Beit Jala et ceux qui l’accompagnaient. Le maire d’Aubervilliers était également présent. J’ai ouï dire qu’il aimait la poésie…
 
Et puis le chant d’une jeune femme sur Jérusalem, qui a chanté debout cette chanson de Fairuz, de sa voix magnifique. Le public immobile, comme envoûté, écoutait. Et puis une autre déposante et sa berceuse en tamoul, et aussi cette autre femme venue déposer et chanter un chant de lutte pour la condition des femmes, le visage en pleurs. Et puis cette toute petite fille, droite comme un “i”, venue nous dire, à côté de son père qui l'écrivait dans le Grand Livre, le texte qu'elle nous offrait. Oui, le chant, le texte, nous ont été ce jour fichtrement émouvants.
 
Le Grand Livre du Trésor poétique mondial d'Aubervilliers nous a ainsi fait vibrer l'âme tout le jour durant, et nous prenions tous la mesure de sa gigantesque portée. Le public ne s'y est pas trompé puisque certains sont restés là des heures, assis, simplement à regarder les écritures couvrir le Grand Livre, à écouter les chants. Nous éprouvions ensemble un étirement du temps, cette fameuse tentative de ralentissement se réalisait encore, une sorte de bien-être collectif. Ce fut le cas particulièrement pour ce  jeune homme nommé R., qui nous a accompagnés de sa discrète et incroyable présence. Avant de partir, il m'a confié qu'il avait déjà quelques nouveaux poèmes à offrir et qu'il serait certainement des nôtres dans un an pour la prochaine vendange.
 
Enfin, nous avons pu dire et répéter au public que ce livre était notre mémoire commune, un formidable condensé du foisonnement de nos cultures, de l'identité même de cette ville, que ce livre était d'ores et déjà à disposition de tous aux archives municipales de la ville (31-33 rue de la Commune-de-Paris), et qu'il resterait un témoin vivant de notre humanité tant que des dons viendraient l'enrichir. »
 

Dans le cadre de la Folle Tentative, résidence permanente à Aubervilliers (93).
en savoir plus sur le Trésor municipal d'Aubervilliers

 

 


0 commentaires

VERSEMENT DANS LE TRÉSOR POÉTIQUE [AUBERVILLIERS]

Lire la suite 1 commentaires

LES LANGUES DU TRÉSOR [AUBERVILLIERS]

Allemand / Albanais / Anglais / Arabe tchadien / Arabe égyptien / Arabe marocain / Arabe / Algérien / Azeri / Bambara / Bamoun / Bengali / Berbère / Bété / Bobo / Cambodgien / Ciociaro / Comorien / Créole de Guadeloupe / Créole d’Haïti / Espagnol /  Evé / Fon / Français / Hawsa / Hongrois / Italien / Kabyle / Kurde / Lingala / Malinké / Mandarin / Mina / Népalais / Peul / Polonais / Portugais / Pular / Quetchua / Roumain / Serbe / Serbo-croate / Sinhala / Soninké / Tamazirt / Tamoul / Turc / Twi / Tzigane / Wolof / Yoruba

210 textes dans 50 langues différentes ont été déposés au Trésor poétique municipal d'Aubervilliers entre septembre et juillet 2014 – ils seront conservés à perpétuité dans les archives municipales de la ville.

 

Pour la Folle Tentative - résidence permanente à Aubervilliers (93).

en savoir plus


0 commentaires

TRÉSOR SONORE [AUBERVILLIERS]

Extrait sonore du Trésor poétique municipal d'Aubervilliers – premier recueil mondial de textes en langues maternelles conservé aux archives municipales. 

 

Pour la Folle Tentative - résidence permanente à Aubervilliers (93).

en savoir plus


0 commentaires

« J'AURAIS VOULU ÊTRE UN OISEAU » [AUBERVILLIERS]

 « Mon pays adoré, que j'ai laissé sans le vouloir.

Ce n'est pas moi qui ai choisi, c'est mon destin qui en est ainsi.

Je suis dans un pays qui n'est pas le mien, mais ton image me reste gravée à jamais.

J'aurais voulu être un oiseau, pour être présent lors de la récolte des olives.

Je survolerai la mer pour retrouver les miens.

[refrain]

Je verrai ceux que j'aime 

Ceux que j'aime je les verrai […] »

 

Slimane Azam

 

 

Texte n°112, en Kabyle, déposé au Trésor poétique municipal d'Aubervilliers par Kebaili Fatima, traduit par Djida Ameziane.

 

Pour la Folle Tentative, résidence permanente à Aubervilliers (93).

en savoir plus


0 commentaires