Heaume-animal trace les restes - Laboratoire Avignon 2016

Apparition 1 : Cœur de festival - Début de soirée


Place Saint-Didier, Avignon, 18h                                                                                                                                                © Les Souffleurs commandos poétiques

 

Place Saint-Didier, Avignon, 18h                                                                                                                                                   © Les Souffleurs commandos poétiques

 


ces paysages dans lesquels

on devrait pouvoir

à l’instant

plonger les yeux

et ne plus rien trouver

d’habituel

ensuite

autour de soi

 

l’épouvante fréquente

devant la beauté

 

l’étrange joie

d’être nourri

de la main

d’un qui passe

et qui vous donne à manger

sans s’en douter

 

sans vous regarder

 

 

Franck André Jamme, Au secret

0 commentaires

Heaume-animal trace les restes - Laboratoire Avignon 2016

Apparition II : Entre chien et loup(s)

Rue Pommier, Avignon, 22h                                                                                                                                                            © Les Souffleurs commandos poétiques

 

Autour de moi voltige toute la force de la rue

qui ne se rappelle rien et ne veut rien non plus.

Et au fond du sol, sous la circulation, la forêt

à naître attendra calmement pendant mille ans encore.

 

Tomas Tranströmer, Baltiques

 

 

 

Rue Pommier, Avignon, 22h                                                                                                                                               © Les Souffleurs commandos poétiques

 

 

Comme les hurlements des chiens la nuit, les ouragans à leur apogée porteront chance en rendant tous les murs inutiles.

François Guerrette, inédit.

 

 

0 commentaires

Heaume-animal trace les restes - Laboratoire Avignon 2016

Apparition III - Gommer les traces - De l'aube à l'aurore


Place de l'horloge, Avignon, 5h                                                                                                                                                © Les Souffleurs commandos poétiques

Place de l'horloge, Avignon, 5h                                                                                                                                                            © Les Souffleurs commandos poétiques

Place de l'horloge, Avignon, 5h                                                                                                                                                       © Les Souffleurs commandos poétiques

Il faut s'établir à l'extérieur de soi, au bord des larmes et dans l'orbite des famines, si nous voulons que quelque chose

hors du commun se produise, qui n'était que pour nous.

René Char, Fureur et mystère

Place du Palais, Avignon, 6h                                                                                                                                                          © Les Souffleurs commandos poétiques

Songe aux pensées des autres qui sans cesse te frôlent et que tu n'entends pas. A cette musique folle

qui t'entoure sans te prendre et te reste étrangère.

Valérie Catherine Richez, Petite Âme

0 commentaires

Heaume-animal trace les restes - Laboratoire Avignon 2016

Apparition IV : Sortie des remparts - Fin de marché - Le soleil au zénith

Place de la Méditerranée, cité Monclar, Avignon, 13h                                                                                                       © Les Souffleurs commandos poétiques

Place de la Méditerranée, cité Monclar, Avignon, 13h                                                                                                         © Les Souffleurs commandos poétiques

Pense à ces jours où tu avais égaré le sens du monde après avoir tant de fois essayé, et réessayé de comprendre.

Le dehors s’était presque désolidarisé, c’était comme perdre pied.

Tes semblables ne vivaient plus exactement au même endroit que toi : des masses qui déambulaient occupées à d’absurdes tâches, mues par d’obscurs désirs…

Et toi, dépossédé, posé sur une branche haute, tes grands yeux de nuit ouverts sur la forêt, que guettais-tu ?

 

 

Valérie Catherine Richez, Petite Âme I

 

 

Cité Louis Gros, Avignon, 14h                                                                                                                                                           © Les Souffleurs commandos poétiques

À la poursuite de la vie qui peut être encore imaginée, il y a des volontés qui frémissent, des murmures qui vont s’affronter

et des enfants sains et saufs qui découvrent. 

 

René Char, Fureur et mystère

 

0 commentaires

Heaume-animal trace les restes - Laboratoire Avignon 2016

Apparition V : Déchetterie - Sous le soleil exactement

Déchetterie Eisenhower, Avignon, 16h                                                                   © Les Souffleurs commandos poétiques

Déchetterie Eisenhower, Avignon, 16h                                                                   © Les Souffleurs commandos poétiques

Nous atteignons le monde

À l’endroit où nous pouvons bouger nous pouvons voir

Notre mouvement démasque le jour et débande nos yeux

Le jour s’est levé d’un mouvement

S’est formé de tout un déplacement de corps

Le long parcours d’explorateur que nous avions entrepris dans la nuit

Nous a fait battre l’espace comme nous aurions battu la campagne

Le frottement incessant a fait reluire et briller l’air qui nous entoure

Nous sommes voyants du monde

 

Le jour est notre espace fouetté

Agité et mouvant

La nuit la force de l’air provoque l’étincelle qui allume les étoiles

Tous les feux brûlent dans le ciel

 

Nous ne marchons pas vers autre chose que vers nos yeux

Dans notre avancée nous essayons seulement de déchirer notre peau

De partir hors de nous

De bondir devant nous

Tous nos mouvements ne se manifestent que pour crever

Et faire craquer l’image qui nous enferme et nous aveugle.

 


Jean-Luc Parant, Dix nouveaux chants pour tourner en rond.

Déchetterie Eisenhower, Avignon, 16h                                                                   © Les Souffleurs commandos poétiques

0 commentaires