Petites enquêtes avant les Conseils municipaux extraordinaires : Arpajon, La Norville et St-Germain-lès-Arpajon, trois pétales de ville pour une fleur rare #3

Lycée Renée Cassin - Arpajon (91) et Ecole Pasteur - La Norville (91) © Les Souffleurs commandos poétiques

 

L’éternité se donne dans l’odeur de la fleur la plus simple !

C’est comme si la terre voulait bien ce que l’esprit rêve.

(Yves Bonnefoy)

 

Si cette fleur entrait dans vos rêves, que vous montrerait-elle de la beauté possible du monde de demain ?

 

Je pense que la Fleur sait ce qui se passe en France ou dans le monde et que cela la blesse, lui fait du mal.

Alors elle veut fait raisonner les gens et leur dire de ne pas baisser les bras (...).

Il faut être plus fort que la politique. Nous les hommes, il faut nous entraider dans tous les domaines.

Théo, 15 ans

 

Je rêve qu'un jour la France formera un beau jardin, et que dans ce jardin, on pourra mettre toutes les fleurs possibles et imaginables. Je rêve que la politique sera plus apte à intéresser les adultes, les enfants, les prochaines générations, que les générations futures poétisent la France et pourquoi pas le monde.

J'irais même plus loin, je rêve que tous les gens de la planète partageront le même rêve (...).

Si on y met tous notre cœur, tous notre rêve, on y arrivera. Ce monde doit changer et nous aussi (...).

Antoine, 15 ans

 

Cette fleur est entrée dans mes rêves.

Elle m'a montré une France où le gouvernement était composé de tous les bords politiques.

Il y avait une sorte de hiérarchie des partis, définie selon un suffrage universel direct, le pouvoir était entre les mains des français.

 J'ai rêvé de ce système, qui n'a duré qu'un temps, (...) en réalité, toutes les décisions ne peuvent être prises d'un commun accord, trop de bords, trop de divergences (...).

La réalité est que toutes les solutions inventées apporteront des problèmes, mais comment vivre sans ?

Lara, 15 ans

 

Le monde de demain est un monde moderne, numérique tout en restant plus naturel encore que celui d'aujourd'hui.

Dans ce monde, il y aurait moins de voitures qui polluent (...).

Il ne faut pas continuer avec une croissance forte et rapide, mais plutôt avec une durable.

Martin, 15 ans

 

Ma fleur vole et son parfum s'étalera dans le ciel.

Adèle, 7 ans

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0