Presque deux ans après la tempête...

Le 10 mars 2015, Les Souffleurs commandos poétiques avaient légèrement modifié les indices météorologiques au collège Albert Camus de La Norville (91).

Une tempête littéraire avait enneigé la cour de récréation.

 

Chaque élève avait pu constituer son petit butin poétique.

 

Deux ans plus tard, les Souffleurs reviennent au collège Camus, à la rencontre des élèves pour sonder leurs rêves, et retrouvent par hasard ces flocons de poèmes transformés, magnifiés.

 

Les élèves ont dé-livré une seconde fois la parole des grands poètes !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Masques créés dans le cadre des cours d'arts plastiques, collège Camus de la Norville - décembre 2016 © Les Souffleurs commandos poétiques

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0