ÉLOGE DES VAGABONDES

Nouvelle création 2022

Exploration allégorique en milieu urbain et périurbain

 Savoir que les portes closes jamais ne peuvent empêcher les voyages.
Franck-André Jamme- Nouveaux exercices, 2002

 


Conception artistique, écriture et mise en scène  - Julia Loyez

Co-mise en scène et conseil dramaturgique - Olivier Comte

Une création pour 29 Souffleurs

La Grande berce du Caucase, la Véronique de Perse, la Vergerette de Sumatra, l’Herbe de la Pampa et tant d'autres ont pris racines à Paris, Bruxelles ou Francfort. Les simples noms des plantes vagabondes font rêver le voyage et évoquent la formidable liberté de vie. Que peuvent-elles nous raconter de la nécessité vitale de la mobilité, de la réponse quasi unanime du mouvement pour survivre ?

 

 Discours et dispositifs sécuritaires, logiques de contrôle de la population, fantasme de l’invasion des « migrants », politique d’exclusion… comment s’emparer, en tant qu’artistes œuvrant dans l’espace public, de ces réalités contemporaines ? 

Éloge des vagabondes sera une exploration allégorique dans l'espace urbain se voulant une aventure singulière pour chaque personne qui y prendra part, une expérience à vivre, plutôt qu’un spectacle auquel assister. Le public n'y tiendra pas la place du spectateur conventionnel. Chacun s'engagera sur des chemins autonomes jalonnés d'évènements et de rencontres suscitant une disponibilité particulière, un regard renouvelé, curieux, en mêlant l'épopée poétique de la vagabonde et le réel traversé. Cette création devra donc, à partir d'un canevas, se réadapter à chaque territoire rencontré.

 

À l'heure où le monde regarde les réfugiés, poussés hors de chez eux à la recherche d'abris et d'une nouvelle vie, affluer dans une Europe qui n'est pas préparée à ces arrivées, et alors même que nous sommes à l'orée d'une ère sans précédent de migrations humaines, étant donné l’échelle des bouleversements climatiques et environnementaux touchant aujourd’hui la planète, il s'agit, à travers ce projet, d’imaginer un éloge des vagabondes et du pollen, contre lesquels la politique du mur ne peut rien.

 

Éloge des vagabondes  tentera, par un déplacement du regard et des usages, d’interroger les principes de mouvement et d'hospitalité par l’observation et la lecture poétique de deux phénomènes urbains : les espaces délaissés et la vitalité de la diversité végétale qui s’y

déploie.

 

L’ambition est que les personnes qui prendront part à Éloge des vagabondes éprouvent la vitalité du mouvement et ce que la diversité recèle de sources d’étonnement et de garanties du futur. La réponse sera ici celle d’une joie, c’est à dire celle d’une identité sans repli, d’une ouverture, d’une posture d’accueil.


DISTRIBUTION

Avec  Eric Benyamine, Nicolas Bilder, Christophe Bonzom, Estelle Bordaçarre, Axel Bry, Loïc Calmejane, Talou Calvet, Olivier Comte, Vincent Comte, Christophe Cuby, Marie Daguerre, Virginie Deville, Françoise Escobar, Christian Esnay, Jando Graziani, Brigitte Guedj, Loyce Hébert, Jean-Marc Hérouin, Hélène Lanscotte, Thomas Laroppe, Irène Le Goué, Julia Loyez, Marie Luc Malet, Axel Petersen, Maxence Rey, Kévin Rouxel, Corine Taraud, Audrey Stupovski 

 

VAGABONDER EN COMPLICITÉ

Durant le processus de création comme pour sa diffusion, Éloge des vagabondes se veut une aventure en complicité avec les habitants des territoires traversés.
 
Nous souhaitons intégrer dans les différentes phases de la création des groupes qui participeront à l’écriture et à la cartographie des chemins. Nous proposerons des manufactures poétiques en compagnie d’ « experts »  (botanistes, cartographes, auteurs, …) à destination de jeunes et d’adultes pendant lesquelles des gestes artistiques seront créés et inclus dans l’écriture d’Éloge des vagabondes.
 
Lors du déploiement d’Éloge des vagabondes, ces habitants complices seront associés à la représentation et y participeront avec les Souffleurs.

 


SOUTIENS

Avec le soutien du département de la Seine-Saint-Denis et de la Ville d'Aubervilliers dans la cadre des résidences artistiques départementales.

Avec le soutien du Théâtre des Passerelles de Pontault-Combault.

Recherches de coproduction en cours.

 

CALENDRIER DE CRÉATION

2020

Recherches de résidences et de coproductions.

Recherches plastiques et scénographiques.

Résidence d’écriture.

 

Automne

Du 9 au 14 Novembre 2020 : Résidence de création à Aubervilliers

Conception de la forme des Movimento botaniques

 

2021

Conceptions scénographiques (1 semaine au printemps, 1 semaine à l’automne)

 

Printemps

Résidences de création en petites équipes sur 6 semaines entre Avril et Octobre (possibilité  plus tôt) 

de 6 à 7 Souffleurs sur une semaine (10 souffleurs sur deux semaines)

 

Automne

Résidences de création écriture canevas collective à 29 Souffleurs (1 semaine en oct/nov)

 

2022 Printemps

Résidences de création écriture canevas collective à 29 Souffleurs (1 semaine en mars)

Répétitions sur le territoire de création, par équipes (2 jours par équipes soit 2 semaines en avril )

Réalisations de la matière graphique et finalisation Movimento botaniques (début mai)

Répétitions sur le territoire de création à 29 souffleurs en (1 semaine en mai)

 

Premières représentations d’Éloge des vagabondes

  

Pour tout complément d'information :

Budget de création et production en construction, disponible sur demande auprès d'Alice Perot-Hodjis - directrice de production
Contact : production@les-souffleurs.fr / 06 60 39 32 67