la confidence des oiseaux de passage

[création 2007]

Installation monumentale vivante / Zone de permanence poétique


La Confidence des oiseaux de passage  ©Christophe Raynaud de Lage

Conception artistique : Olivier Comte

Sculptures : Vincent Bredif 

Design : Florence Bost

Création sonore : Nicolas Losson

Lumière : Jaco Bidermann

Régie : Titou Lucas

Une création pour 15 à 26 Souffleurs  (en alternance)


La Confidence des oiseaux de passage est l’installation d’une forêt sensible, animée par les chuchotements des Souffleurs, porteurs de la parole des poètes qui, comme les oiseaux de passage, survolent la terre des hommes, la regardent d’en haut puis la pensent. 

ZONE LIBRE DE PERMANENCE POETIQUE

La Confidence des oiseaux de passage est une zone libre de permanence poétique dans laquelle les gens entrent, sortent, restent, reviennent, font ce qu’ils font comme dans une promenade en forêt, la nuit. La Confidence des oiseaux de passage n’a pas de début, ne finit pas. Est.

 

Le spectateur de la Confidence n’est pas un spectateur : il est un promeneur libre et nocturne.

 

Continuum espace-temps : espace à 4 dimensions, x,y,z pour l’espace, t pour le temps.

Le promeneur arrive dans un espace, est maître du temps qu’il s’octroie dans cet espace.

La Confidence des oiseaux de passage propose x,y,z, les promeneurs disposent de t.

La Confidence des oiseaux de passage n’est pas un spectacle, c’est un moment. 

LE DISPOSITIF

Extérieur/Intérieur Nuit

La Confidence des oiseaux de passage adore les espaces naturels de la confidence, c'est-à-dire les églises, cathédrales, les abbayes mais aussi les clairières, les déserts, les horizons épuisés d’insectes, les plages perdues, les ruines chérissables…

Tout espace naturel de la convergence des hommes peut accueillir La Confidence : les forêts, les parcs publics, stades, gymnases, marchés couverts, jardins, cours, cloîtres, déserts, friches urbaines, les usines désaffectées ou non, les théâtres, les halls de gares, les salles d’exposition, les hangars, etc...

 

La nuit, l’ombre et le noir sont indispensables à l’émergence du mystère. L'obscurité est de fait la seule coordonnée obligatoire de notre capacité à installer quelque part cette forêt est composée d’arbres en acier.  Chaque arbre est nidifié par un oiseau de passage. Un oiseau de passage est un être vivant qui survole la terre des hommes et la voit d’en haut. On considère donc une parenté incontestable de l’oiseau de passage avec le poète. 

 

Le répertoire de La Confidence des oiseaux de passage est travaillé sur mesure, donc constitué à la demande, original, unique et non reproduit. Il peut être polyglotte, soufflé dans chacune des langues, ou en « tresses de langues », c'est-à-dire la langue originelle tressée avec la traduction en français.

 

La Confidence des oiseaux de passage est un concert de musique électro-acoustique composée en direct par Nicolas Losson.

Précédentes confidences

Créée pour la Nuit Blanche Paris en 2007 dans l’Eglise de la Madeleine, la Confidence des oiseaux de passage a notamment été jouée depuis à Sao Paulo – Brésil (Catedral da Sé) pour la Virada Cultural ;

à La Ville aux Dames, Ile de la Métairie (37) pour le Festival Jour de Loire ;

à CharlevilleMézières, Eglise St Rémi, pour le Festival Les Ailleurs poétiques ;

à Caen en partenariat avec l’ESAM école supérieure d'arts et médias ;

à Brie-Comte-Robert (77) dans le cadre du festival Dépayz’arts pour la nuit du 31 décembre 2012 au 1er janvier 2013,

à Tournefeuille (31) pour Les Rendez-vous singuliers.

 

En 2020, la confidence est accueillie dans la Cathédrale d’Amiens dans le cadre des 800 ans de l’édifice, ainsi que dans la salle des pas perdus du Palais de Justice de la ville de Poitiers.

 



 

Dossiers artistique et  fiche technique disponibles à la demande sur production@les-souffleurs.fr